En ce jour de Saint-Valentin, j’ai pensé que ce serait bien de faire l’apologie du célibat. Oui, vous avez bien lu, l’apologie du célibat. Alors que les couples heureux et amoureux étalent leur bonheur sur la place publique, j’ai décidé de dire haut et fort ce que les célibataires pensent tout bas.

Sans parler du côté commercial de cette fête, il y a quelque chose qui me turlupine. Le jour de cette fête, les couples sont représentés comme des gens heureux. Ils sont mis à l’honneur et célébrés. Dany Brillant chante même à tue-tête que c’est l’amour qui rend heureux, eh bien moi je dis que c’est le célibat !

Apologie du célibat : plaidoyer contre la Saint-Valentin

Dans cet article, je vais expliquer pourquoi la Saint-Valentin ne devrait pas exister pour ensuite prouver par A+B que les couples n’ont pas le monopole du bonheur.

Oui, oui, j’ai fait ma petite enquête et voici ce que j’ai découvert…

À bas la suprématie du couple prônée par la société

On ne voit que ça, partout. Des couples, des couples et encore des couples. Si ce ne sont pas des couples, ce sont des gens qui veulent être en couple. Que ce soit dans notre entourage, à la télévision, dans les films, l’amour dégouline de partout. Comme si trouver l’amour était forcément le but ultime de tout le monde. Cela implique que si on ne l’a pas trouvé, on est forcément malheureux…

Le film, The Lobster, résume très bien cet état d’esprit général. Les célibataires y sont considérés comme des parias. Passé un certain âge, les célibataires vont dans un hôtel sécurisé pendant 45 jours pour y trouver l’âme sœur. S’ils ne la trouvent pas dans les délais impartis, ils seront transformés en animal.

L’ambiance du film est assez glauque, mais finalement la fiction pourrait très vite dépasser la réalité. Il y a trop de célibataires, il faut les éradiquer, mettons-les en couple. Je dénonce ici un crime contre l’humanité des célibataires !!

Bon, je m’emporte peut-être un peu…

Apologie du célibat : plaidoyer contre la Saint-ValentinQuoi qu’il en soit, avec toutes ces émissions ou séries télévisées qui mettent en avant l’amour, les couples, et ce besoin constant d’être amoureux, on finit par se sentir coupable de ne pas être en couple. Même Google célèbre la Saint-Valentin.

Il y a quelques semaines, je regardais L’amour est dans le pré. Entre deux traites de vaches, les agriculteurs, dotés d’une sincérité désarmante, n’hésitaient pas à clamer leur besoin de trouver l’amour.

J’ai failli craqué. J’ai failli écrire à un de ces agriculteurs. Puis je me suis rappelée que ma vie était en ville.

D’accord, je suis picarde, et la campagne, ça me connaît, mais je suis une citadine dans l’âme. N’empêche, j’ai failli écrire ! Ils sont forts quand même…

Une discrimination intolérable envers les célibataires

La Saint-Valentin, c’est la fête des amoureux. Mais qu’en est-il de la fête des célibataires ? J’ai fait ma recherche, je ne l’ai pas trouvée. Sauf en Chine, les célibataires sont célébrés le 11 novembre. Mais quelle fête ! C’est devenu un Black Friday version asiatique. Quand on sait qu’en Chine, si on n’est pas marié avant 25 ans, on a raté sa vie. On peut comprendre pourquoi ils ont très vite détourné cette fête. Face à cette discrimination notoire, je demande aux couples de faire la grève de la Saint-Valentin !

Bon, j’ai trouvé la foire aux célibataires en Lozère, qui aura lieu le week-end du 31 mars et 1er avril. Vu la date, on pourrait penser que c’est une blague, mais non. Ils ont un site et cela à l’air sérieux ! Mais devinez quoi ? L’objectif est de faire des rencontres. Quoi que l’on fasse, le leitmotiv est toujours le même : je cherche l’amour.

D’ailleurs, cela me fait penser à une autre discrimination à laquelle les célibataires doivent faire face au quotidien : répondre à la question fatidique “Alors, toujours célibataire ?”. Demande-t-on aux couples s’ils sont toujours en couple ?

Chaque fois que l’on me demande si j’ai quelqu’un, j’ai l’impression d’annoncer mon célibat comme une maladie incurable. Savez-vous qu’il y a des gens qui restent célibataires par choix ?

Les couples n’ont pas le monopole du bonheur

Tout cela donne l’impression que les couples sont forcément heureux et les célibataires, malheureux. Est-ce vrai ? Bien sûr que non !

Les couples sont-ils forcément heureux ?

On dit que les amoureux ne vivent que d’amour et d’eau fraîche. Quelle arnaque. Si c’était vrai, ça se saurait ! Non, ils ont des problèmes de communication à gérer, des infidélités pour certains, des addictions pour d’autres… Des problèmes à gogo ! Combien de fois des amies, un peu indélicates, m’ont dit que j’avais de la chance d’être célibataire. Alors bien sûr, ça pique, mais au fond, si j’ai envie de partir quelques jours, je n’ai de compte à rendre à personne. D’ailleurs, je me parle souvent et il y a rarement un malentendu. Je dois le dire, je m’entends assez bien avec moi-même ! Pas de compromis à faire, ni sacrifice. Or, les couples n’ont que ce mot à la bouche. Mais cela rend-il les couples heureux ? Même si l’amour est bien là, est-il suffisant pour permettre à chacun de s’épanouir dans le couple ?

Une étude réalisée par l’Université de Californie en août 2016 estime que les célibataires sont plus heureux que les couples mariés. Ces résultats viennent noircir l’image si lisse des couples amoureux. Même la Saint-Valentin peut être une cause de tension dans un couple ! Quelle ironie… Donc non, Dany, l’amour ne rend pas heureux. Du moins, pas le sentiment amoureux car il peut être toxique, destructeur, et même à sens unique…

Yvon Dallaire le dit bien : un couple heureux est formé de deux célibataires heureux. Voilà pourquoi tous les couples ne sont pas forcément heureux ! Même s’ils s’aiment, cela n’est pas toujours suffisant. Le bonheur doit déjà faire partie de la vie de chacun pour pouvoir être partagé en couple. Si l’un n’est pas en phase avec lui-même, cela a forcément une conséquence néfaste sur le couple à un moment donné, même si l’autre fait tout pour l’aider.

Quant aux célibataires, sont-ils forcément malheureux ?

Bien sûr que non. D’une, ils n’ont que leur petite personne à gérer. C’est déjà plus simple. De deux, même si le manque affectif peut faire partie de sa vie (ça fonctionne par phase en principe), à partir du moment où il accepte et assume son statut, le célibataire peut être fabuleusement heureux. L’épanouissement personnel est la clé de tout. Si vous parvenez à être heureux seul, sans ce besoin de chercher désespérément l’amour, c’est là qu’il viendra sonner à la porte. Bon ce truc du “l’amour viendra quand tu t’y attends le moins”, a le don de m’énerver… Mais le pire, c’est que je pense que c’est vrai !

Enfin, être célibataire apporte un autre bonus non négligeable : la longévité ! C’est pas moi qui le dit, c’est Emma Morano, la femme la plus âgée au monde, 116 ans… Le secret de sa longévité est le célibat. Bon, là elle est morte, mais quand même. Ça a le don de nous laisser pantois, n’est-ce pas ?

En résumé

Soyons honnêtes quelques minutes. Si j’avais été en couple, là tout de suite maintenant, je n’aurais jamais écrit cet article. Mais dans le fond, il m’a permis de réaliser que l’humain n’est jamais satisfait de ce qu’il a. Les célibataires et les couples, c’est le même combat que celui qui existe entre les femmes qui ont les cheveux raides et celles qui ont les cheveux frisés. Les unes envient les autres sans jamais prendre le temps d’apprécier ce qu’elles ont.

Au fond, ce n’est pas un statut qui nous rend heureux, c’est ce qu’il y a en nous, notre capacité à apprécier ce qui nous entoure. Alors à quoi bon s’en prendre à une fête idiote ? Surtout que les célibataires ont de plus en plus tendance à s’approprier la fête des amoureux, donc de quoi je me mêle ? 😛

En attendant, j’ai 35 ans, et le prince charmant n’est toujours pas arrivé. Si je devais me transformer en un animal, je me demande bien lequel je choisirais… Et vous ? 😂

6 Commentaires

  1. Ahaha ! Merci Lola.. N’hésite pas à le dégainer dès que tu en as besoin 😉

  2. Cela aurait été super que je tombe sur cet article le jour de la Saint Valentin. Je le garde précieusement pour l’année prochaine et je pourrais ressortir ce plaidoyer à ceux qui me fatiguent avec cette fête.

  3. Tout à fait d’accord ! La société d’aujourd’hui n’aide pas beaucoup, mais rien n’est impossible 🙂

  4. Coucou Aurore. Je suis bien d’accord avec toi ! Il faut vivre pleinement sa vie, être heureux avec soit même ! Le célibat c’est la liberté absolue de vivre son existence comme on le souhaite. Le mieux, c‘est de pouvoir un jour partager cette liberté avec quelqu’un qui a les mêmes envies. Tellement de gens en couple sont malheureux car ils oublient qu’ils sont libres. Et pour la Saint Valentin… cette jolie fête DOIT devenir la fête de L’Amour, pas des amoureux. Se dire qu’on s’aime, entre amis, en famille et en couple ! Il y a de moins en moins d amour dans notre société ou tout va toujours trop vite…

  5. C’est vrai qu’avec 3 enfants, le célibat peut parfois faire rêver Ahaha Mais cela procure tellement de bonheur en même temps ! enfin j’imagine.. 😛 L’idée d’une fête de l’amour le temps d’une journée alors que c’est quelque chose qui devrait se fêter chaque jour est un peu dépassé. Au final, les couples devraient utiliser la Saint-Valentin à l’envers. Faire des trucs chacun de leur côté pour mieux se retrouver après. Donc vive le foot le jour de la Saint-Valentin ! 😛

  6. Coucou aurore alors moi en couple depuis 2003 oui bientôt 15 ans 🤤 en plus 3 gosses 🤣, je vais pas idéaliser la chose il y a des bonnes et des moins bonnes choses à vivre en couple, en plus avec les enfants je ne cracherais pas sûr des journées, des semaines. .. de celibats 😅, pour ce qui est de la st Valentin je trouve cette fête carrement nul mais comme la fête des morts etc… Y a tout simplement pas une journée type pour moi ça s entretient, on pense aux gens qu’ on aime, aux états unis “the valentine’s day” concerne l amitié. Donc pour finir oui je cracherais pas sûr une petite fleur 😊 mais ce soir ça sera soirée foot pour lui et moi tranquillou à regarder un film. Bisous aurore

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here