La Grèce, c’est ma seconde maison, mon chez-moi adoptif. Je m’y sens bien, et ce, malgré les diverses crises que ce doux pays traverse depuis quelques années maintenant. Je risque donc de ne pas être très objective mais… oui, la Grèce, c’est LA destination idéale pour des vacances de rêve !

Vous ne me connaissez pas vraiment, donc pourquoi me croire sur parole ? Dans cet article, je vais essayer d’expliquer pourquoi  j’aime ce doux pays (comment peut-on expliquer pourquoi on aime quelque chose ou quelqu’un ???) en espérant que cela vous convaincra de venir le visiter dès que possible !

Je me suis donc posée la question suivante : qu’est-ce qui m’a fait rester en Grèce pendant toutes ces années (11 ans maintenant), malgré la crise économique ?

J’ai fait ma petite enquête et voici ce que j’ai remarqué.

Le lagon bleu - Antiparos - Particularités de la Grèce
Lagon bleu – Antiparos

Le soleil, la chaleur et la mer

Pour la Picarde que je suis, habituée à un temps grisâtre et froid 8 mois sur 12 (et j’exagère à peine), le soleil et la chaleur ne peuvent être qu’un point positif. Il n’y a pas à dire, le soleil, c’est la vie. Aznavour le dit très bien d’ailleurs : « La misère est bien moins pénible au soleil… ». Si seulement il pouvait complètement l’effacer cette misère ! La Grèce serait le pays le plus heureux du monde… En attendant, le temps a joué un grand rôle dans ma décision. L’hiver est doux et l’été commence tôt pour s’attarder jusqu’en octobre, avec un pic caniculaire en juillet-août. J’avoue, plus je vieillis, moins je supporte les vagues de chaleur et le climatiseur devient indispensable. Mais je préfère largement avoir chaud que froid !

Coucher de soleil à Paros - Particularités de la Grèce

Un cadre idyllique

Alors il fait beau, mais quoi d’autre ? La Grèce compte jusqu’à 6000 îles à son actif, seulement près de 200 sont habitées. Pour l’été, il y a l’embarras du choix. La mer se trouve même à moins d’une heure d’Athènes. L’eau n’y est peut-être pas aussi crystalline et propre que celle des îles, mais une promenade sur l’Athènes Riviera ne fait jamais de mal pour prendre un bon bol d’air frais ! Chaque île a son charme et au moins un site culturel/antique s’y trouve. Même la Grèce continentale propose des paysages à couper le souffle. Entre la mer, la montagne, la détente et le farniente, que voulez-vous de plus ?

Une culture fascinante

De la Grèce antique à la Grèce moderne, l’histoire de la Grèce est passionnante. Ses récits mythologiques sur fond de carte postale sont incontournables. Où que vous alliez, de nombreux temples, théâtres et palais, sont éparpillés sur tout le territoire. Pour les férus d’histoire, la Grèce est une destination à ne pas manquer. Demandez à un Grec ce que son pays a apporté à l’histoire du monde et vous entendrez rapidement les termes civilisation, démocratie, philosophie, et certainement tzatziki. Cette histoire est ancrée dans chaque recoin du pays. Même le métro d’Athènes fait office de musée. Et oui, au moment de creuser pour construire le métro, ils sont tombés sur tellement d’objets antiques et de pierres que pour ne pas être bloqués, il a fallu aménager le métro afin de le faire cohabiter avec son histoire.

Acropolis - Particularités de la Grèce

Une cuisine légendaire

salade grecque - particularités de la Grèce
Salade Grecque

Les plats grecs n’ont rien à envier à la gastronomie française. Sa cuisine à base d’huile d’olive, proposant une variété de fromages et de légumes frais, frits ou cuisinés, va régaler vos papilles. Je peux en témoigner. Avant d’arriver en Grèce, c’est à peine si je mangeais des légumes (oui, j’étais très difficile petite…). Maintenant je mange de tout, et j’en redemande ! La taverne est le meilleur endroit pour découvrir ces saveurs méditerranéennes. D’ailleurs, les grecs ne suivent pas l’ordre classique à la française : entrée, plat principal, fromage/salade, dessert. Grâce aux mezzés, vous pouvez avoir un avant-goût de toutes les saveurs que la Grèce peut vous offrir. C’est une variété de petits plats posés au milieux de la table, que tous les convives se partagent.

Les grecs et cette ambiance indescriptible

À part les sites mythologiques, la Grèce, c’est aussi une ambiance. Le côté détente à la méditerranéenne est omniprésent. D’ailleurs, si vous vous promenez dans les rues d’Athènes et que vous remarquez tous les cafés bondés, ce n’est pas la crise qu’il faut remettre en question, c’est tout simplement les grecs appréciant leur café tranquillement sur la terrasse. Ils peuvent rester des heures avec le même café, personne ne vient les presser pour recommander ou partir (c’est pas Paris !). D’ailleurs, lorsqu’il s’agit de sortir et faire la fête, ce ne sont pas les derniers à répondre à l’appel. Si vous passez quelques jours à Athènes, ou dans d’autres grandes villes, vous pourrez apprécier la grande variété de bars et restaurants. Mais attention, ce sont des oiseaux de nuit qui mangent tard (à partir de 22h) et qui ne sortent qu’à partir de minuit, voire 1h du matin pour boire un verre. Avant, c’est considéré comme une pré-sortie.

Chaleureux, généreux et caractériels, ils portent en eux une certaine nonchalance presque insolente.

Ici, on prend le soin d’apprécier le moment présent, et tant pis si cela ne plaît pas. Les règles existent, mais ne sont pas toujours suivies… C’est ainsi que vous allez voir beaucoup de motards avec leur casque délicatement posé sur la poignée de leur engin (pourquoi le mettre sur la tête ??), ou encore des véhicules garés n’importe où et n’importe comment, juste pour éviter de marcher quelques mètres. J’avoue cette attitude à la limite du j’m’en-foutiste peut parfois, voire souvent (surtout au début), être exaspérante. Mais très vite, on se rend compte que cela fait partie de leur charme et qu’il faut les accepter tels qu’ils sont. N’est-ce pas ?

La langue grecque

Il ne suffit pas d’apprécier la culture pour être et se sentir intégré. L’intégration passe aussi par la langue. J’ai donc appris le grec et son alphabet. Quand je pense qu’à l’école je ne supportais pas l’anglais et je ne voyais pas pourquoi je devrais apprendre une autre langue… Maintenant je parle couramment l’anglais et le grec. Je suis vraiment fière de parler cette langue si difficile. Imaginez, ils déclinent la terminaison des mots en fonction de leur place dans la phrase. Un gros casse-tête au début, mais quelle fierté de comprendre et pouvoir communiquer avec les grecs dans la vie de tous les jours… En apprenant le grec, je me suis rapprochée de ce pays et de sa population et cela m’a permis de comprendre vraiment où je suis.

En résumé

Voilà… C’est la Grèce selon moi… Bien sûr, au fil des articles à suivre, je vais prendre le temps de détailler tout ce que l’on peut faire en Grèce et à Athènes, puisque j’y vis. Cet article n’a fait que résumer ce que j’aime le plus en Grèce. J’espère que vous avez été réceptif à cette description et que vous trépignez d’impatience de lire mes prochains articles !

Et vous ? Sans vouloir me mêler de ce qui ne me regarde pas 😛 , connaissez-vous la Grèce ? Quelles étaient vos impressions ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  1. Merci Adeline 🙂 la Grèce est magnifique, tu devrais revenir, il y a tellement de choses à voir et à faire !

  2. J ai adore mon voyage en Grèce et les paysages magnifiques, j en garde un superbe souvenir j avais 17 ans … J adore ton blog aurore 😘

  3. Je vous remercie Fabienne. Votre message me fait très plaisir et j’espère que mes prochains articles (très bientôt en principe) vous redonneront en effet envie d’écrire sur notre cher pays d’adoption. 🙂

  4. Très joli article. Comme vous je vis en Grèce, mais depuis beaucoup plus longtemps. Je partage tout à fait votre point de vue. J’ai moi aussi tenu un blog pendant longtemps. Ça s’appelait Sous le meltem… ou les tribulations d’une française en Grèce, et il m’est souvent arrivé d’y raconter le même genre de choses.
    Jevais vous suivre, ça me redonnera peut être l’envie de le reprendre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here